Stratégies pour la réduction de la contamination par les plastiques dans les écosystèmes de montagne

Le projet PLASTICØPYR vise à prévenir de façon durable l’accumulation des plastiques dans les écosystèmes de montagne afin de rendre compatible le tourisme et la préservation de ces écosystèmes. PLASTICØPYR répond au défi de rendre le tourisme compatible avec la conservation et l’amélioration des écosystèmes aquatiques de montagne.

Projet cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER)

L’objectif général du projet est de réduire de manière durable l’accumulation de plastiques dans les écosystèmes de montagne et leur transport vers la mer. Les résultats attendus dans les zones naturelles situées dans les Pyrénées de Catalogne, Andorre et la France seront les suivants:

  1. Développement d’outils permettant d’évaluer l’impact environnemental des plastiques sur les écosystèmes de rivières.
  2. Réduction de la production de déchets et amélioration de sa gestion.
  3. Participation des citoyens à la recherche sur la pollution aux plastiques et à la co-création de modèles économiques circulaires.

Les principaux bénéficiaires sont les écosystèmes de montagne en réduisant la pollution aux plastiques et ses habitants, en ayant une stratégie de réduction des plastiques à usage unique compatible avec le développement économique local. Le présent projet proposera des protocoles uniques partagés pour les trois pays, représentant une réduction du coût de développement des stratégies de gestion. Cela implique une plus grande interaction entre les acteurs partageant des objectifs et maximise les synergies positives entre les différentes parties prenantes. Cela permet aussi l’amélioration de la qualité écologique des rivières avec une réduction des coûts de dépollutions locale et en aval; une amélioration du paysage avec des territoires dotés de réglementations en matière de protection et ainsi un renforcement de l’attractivité des territoires.

L’originalité et la nouveauté du projet résident dans l’élaboration nouvelle de protocoles de suivi de la pollution aux plastiques dans les rivières de montagne et dans une stratégie associant citoyens, centres de recherche, entreprises spécialisées et acteurs locaux, autour des questions environnementales et de la co-création de modèles économiques circulaires.

Le projet a été cofinancé à hauteur de 65% par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) au travers du Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). L’objectif du POCTEFA est de renforcer l’intégration économique et sociale de l’espace frontalier Espagne-France-Andorre. Son aide est concentrée sur le développement d’activités économiques, sociales et environnementales transfrontalières au travers de stratégies conjointes qui favorisent le développement durable du territoire.

%d bloggers like this: